Les pellets

Les pellets

Les pellets :

Pellet maïs ou baby corn :
Idéal pour un amorçage massif. Tient les carpes sur le coup très longtemps sans les gaver. En plus il est bon marché..

Pellet chènevis :
Le pire pellet qu’on puisse trouver. Le plus important dans la graine de chènevis est l’huile. Hors dans le pellet chènevis il n’y a pas d’huile, puisque ils sont faits avec la mouture de chènevis, c'est-à-dire les détritus qui restent après pressage des graines pour en faire de l’huile. A laissez tomber.

Pellet de pisciculture :
Là il y a 2 sortes, ceux qui sont faits à base céréalière et ceux de nourriture complète.
Les céréalières ne sont là que pour être donnés en complément d’une autre nourriture car nutritionnellement ils sont nuls. Cà ne coute presque rien donc il, y en a beaucoup qui pêche avec, le problème c’est que les carpes (carpes sauvages) les acceptent vite, mais s’en lassent aussi vite qu’elles ne sont venues.
Les pellets complets sont bons pour la pêche puisqu’ils contiennent tout ce que la carpe a besoin. Le seul inconvénient sera de bien regarder la teneur en protéine, qui ne devra pas dépasser les 35% au grand maximum. Sinon les carpes s’en goinfreront et seront rassasiées pour une longue durée.
Le plus important est de choisir un pellet destiné aux carpes, car chaque type de poissons a son alimentation spécifique. Un pellet destiné à la truite détruira le coup de pêche en moins de 48h00 et après vous serez tranquille pour les 5 jours à venir. Les pellets trop gras ne sont pas bien pour la carpe puisque la carpe peut mourir d’une overdose de gras (il n’y a rien de pire pour la carpe que le gras).

Pellet de pêche :
Là aussi il y en a de toutes les sortes. La première chose importante sera de déterminer la teneur en protéine qui ne doit pas dépasser les 35% sous peine de gaver les carpes. La principale différence entre un pellet pêche et un pellet de pisciculture est les attractants. En pisciculture pas besoin d’attractants, puisqu’elles boufferont ce qu’on leurs donne, ils n’ont pas d’autre choix. Par contre une carpe sauvage a le choix et choisira d’après l’offre qui se présente à elle. C’est là qu’il faudra faire la différence avec des pellets qui seront autant efficaces sur le plan nutritionnel et sur le plan attractif. C’est aussi là que se trouve la différence de prix d’un pellet de pêche, car certains attractants ne sont pas donnés. Alors lesquels prendre ? Le choix sera difficile car ils en existent à la farine de krill, à l’hémoglobine de sang, à la spiruline, à la bétaine … Je dirai que c’est au pêcheur de faire son choix, avant que la carpe ne fasse le sien.

Autre chose importante, beaucoup pensent que les pellets sont supérieurs à la bouillette, car les pellets ne sont pas cuits. Je vais peut être vous surprendre, mais on ne peut pas faire de pellets tant que la machine n’a pas atteint les 80°.

L’avantage qu’ont les pisciculteurs sur nous c’est qu’ils connaissent le cheptel de leurs étangs, donc ils nourrissent les poissons d’après leurs infos.
Les pêcheurs ne connaissent pas le cheptel de carpes sur leur coup de pêche, donc ils sont obligés de s’adapter en fonction ou de se baser sur leur expérience. Et aussi, sinon surtout, prendre en considération que les carpes ne seront pas les seules à s’intéresser au pellet !

Maintenant à vous de choisir le pellet qui vous convient.

CCF

Pellets

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire